LE DÉBAT SE PROLONGE SUR LES PROPOSITIONS 32 A 46.

LE DÉBAT SE PROLONGE SUR LES PROPOSITIONS 32 A 46.

II) Partager l’esprit d’équipe

  • En matière de démocratie;
  • En matière d’organisation territoriale.

 Il faut rendre la parole aux Citoyens. Ne pas les contraindre au chômage civique entre deux élections.

Grenoble doit être pionnière dans sa marque citoyenne, ADN d’un art de vivre qui donne envie d’être un Citoyen de cette ville.

Mais la réconciliation des Français et des Grenoblois avec leur vie publique passera par la mise en place de mesures chocs très fortes. 

  1. Sur le site internet de la ville un espace permanent de ”cahier de doléances” sera ouvert.
  1. Ce site Internet doit être également le support de la transparence. Il permettra avec beaucoup de facilité d’avoir accès à toutes les informations sur la gouvernance municipale.
  1. Ce site sera aussi le support de toutes les informations liées à la vie courante de l’Assemblée Municipale.
  1. La reconnaissance d’un droit de pétition donnant droit à l’organisation de référendums.
  1. Installation de ”bornes Internet” dans des unités municipales de proximité permettant d’éviter la fracture numérique.
  1. Renforcer des pouvoirs indépendants d’expertises.
  1. Clarifier l’ordre du jour des sessions de l’Assemblée Municipale.
  1. La fixation partagée de l’ordre du jour avec les Citoyens.
  1. La mise en œuvre de commissions d’enquêtes composées de façon proportionnelle à la représentation des groupes au sein du Conseil Municipal.
  1. La publication annuelle obligatoire de tableaux de bord de gestion par des Directions de l’Inspection municipale des Services, une instance qui devra voir le jour immédiatement.
  1. Recours à des consultations populaires systématiques pour les projets d’urbanisation d’ampleur.
  1. Les Unions de Quartiers sont reconnues comme les premiers interlocuteurs, libres, indépendants représentatifs des préoccupations des habitants de leur secteur.
  1. Une fois les Grenoblois mieux réconciliés entre eux en acceptant la diversité naturelle qui est une richesse, le même effort de réconciliation doit être effectué à destination des Communes de la Métropole et au-delà.
  1. De même, au sein de l’agglomération grenobloise, le respect des bassins de vie suppose une approche territoriale entièrement nouvelle de l’intercommunalité qui doit être orientée sur une réelle logique multipolaire des territoires de l’agglomération grenobloise.
  1. Le respect des territoires passe par une organisation entièrement différente de l’exécutif de la Métropole à partir de Vice-Présidents responsables de comités territoriaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.