LE DÉBAT SE POURSUIT AVEC LES PROPOSITIONS 68 A 80.

LE DÉBAT SE POURSUIT AVEC LES PROPOSITIONS 68 A 80.

IV) Donner naissance à une énergie nouvelle : Grenoble en ville lumière 

  • Grenoble doit relever la tête;
  • Grenoble doit être une ville lumière. 

Grenoble ne doit plus être cette ville décriée à cause de la pollution et de son taux de criminalité, mais une métropole tournée vers les énergies d’avenir et ouverte sur les industries de demain. Elle doit être une cité capable de lutter contre l’insécurité pour pouvoir de nouveau s’installer à la table des grandes villes Françaises et Européennes.

  1. Renouer avec le foisonnement et la liberté culturelle, soutenir à nouveau les créateurs, le spectacle vivant et favoriser la diffusion au plus grand nombre.
  1. Le nouveau Maire mettra en place avec les grands décideurs industriels et de la recherche une cellule de veille interactive afin de repérer immédiatement les opportunités nationales et internationales dont Grenoble pourrait bénéficier.
  1. Un plan embellissement et propreté de la ville sera présenté sur la base d’un concours international.
  1. Pour relancer les congrès et les expositions, un appel d’offre international sera réalisé afin de confier la propriété d’Alpexpo à un opérateur international qui devra investir pour moderniser et développer l’outil.
  1. Outre la montagne, Grenoble doit devenir une ville de tourisme culturel dont elle a les atouts (Musées, MC2, archéologie..)
  1. L’accès voiture desserte minute à la gare SNCF sera rétabli ainsi que l’accès au centre-ville sur une voie par l’avenue Agutte Sembat.
  1. S’agissant de locaux municipaux abandonnés et occupés par des squats, la municipalité refusera de faire financer par l’impôt des projets d’organisation de la société portés par divers collectifs. Les locaux ainsi occupés seront mis aux enchères publiques libres à ceux qui les occupent de s’en porter acquéreurs.  
  1. La relance d’un projet de Musée des Sciences pour enfants à la Bastille.
  1. L’encouragement prioritaire auprès de tous les organismes socio-professionnels locaux pour affirmer le pôle de l’agglomération face à la centralisation progressive sur Lyon y compris dans l’organisation des professions libérales.
  1. Renforcer le commerce indépendant de proximité et la liberté de choix entre les moyens de déplacements en créant un ”Pass shopping”.
  1. La revalorisation des quartiers comme pôles d’équilibre au sein même de la ville : c’est la logique de ”ville-villages”.
  1. Cette dimension de ”ville-villages” passe par la visibilité pluriannuelle sur les aménagements futurs liés à la vie quotidienne dans le cadre de contrats de quartiers.
  1. Un moratoire de la ”bétonisation” de la ville sera mis en application dès l’élection.

  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.