INAUGURATION DU LOCAL DE L’ALTERNANCE PARI RÉUSSI POUR ALAIN CARIGNON ET LA SOCIÉTÉ CIVILE.

INAUGURATION DU LOCAL DE L’ALTERNANCE PARI RÉUSSI POUR ALAIN CARIGNON ET LA SOCIÉTÉ CIVILE.

Vendredi 6 septembre était inauguré le nouveau local de La Société Civile pour l’alternance. Un vent de changement souffle désormais sur Grenoble et les municipales. Êtes vous prêt pour le Big Bang Grenoble ? 


La société civile : en plein cœur de Grenoble

C’est au 15 de la rue de République que s’est implantée la Société Civile. D’ailleurs plus de 1000 grenoblois étaient présents ce vendredi pour inaugurer ce tout nouveau local de l’alternance.


Au programme ? Un  compte à rebours précédé de tours de magie. Et dès le début le ton est donné, « vous voulez savoir ce que fait Piolle avec votre argent ? » balance le jeune magicien avant de faire disparaître en fumée un billet de 10 euros.

Par la suite c’est Alain Carignon, leader de notre mouvement la Société Civile, qui s’est exprimé et a enflammé la foule. « Est ce que vous voyez monter ce désir de changement ? » a demandé le ministre et maire de Grenoble 12 ans durant, avec la même ardeur qu’à ses débuts dans la politique en 1983.

Après plus d’une dizaine de minutes, les grenoblois ont pu entendre Get Lucky chanter par les Daft Punk et Pharell Williams. Petite anecdote, la chanson fait référence au Phénix et l’énergie qu’il déploie et conserve tout au long de son périple.

Un discours responsable et ambitieux

Dans son discours, Alain Carignon, a parlé des ambitions de la société civile et des différentes propositions qui ont été discutées et travaillées par ses membres au cours des derniers mois.

Construire ensemble une ville responsable et positive

Comme un écho à la politique actuelle d’Eric Piolle, Alain Carignon évoque en premier l’écologie. « Nous voulons construire ensemble une ville responsable et positive. Responsable de la planète par un développement exemplaire; Leader Européen de l’écologie du futur. »

Et pour cela, les idées ne manquent pas. Il évoque le monorail à propulsion solaire entre Crolles et Voreppe et entièrement électrique. Pour ceux qui diraient que c’est impensable, sachez qu’en 1987 beaucoup disaient la même chose sur le tram, mis en place par M. Carignon.

Puis c’est au tour de la montagne de la Bastille, avec sa ferme écologique modèle de la biodiversité.

Rétablir la sécurité, d’aller et de venir sans peur

Petit retour ensuite sur la sécurité et le cadre de vie grenoblois, volet totalement oublié par Eric Piolle au cours des dernières années.

Alain Carignon dit alors : «Responsables du rétablissement de la sécurité »

Comment ?

Développer les caméras avec des postes sécurité actif 24h/24 et 7J/7.

Doubler les effectifs de police municipale, armer cette police, mettre en place une brigade canine et une police montée.

Loin d’être suffisant, il prône pour l’arrêt de la ghettoïsation des quartiers afin de retrouver « une métropole apaisée ».

Inventer une nouvelle politique de la ville.

Nous serons « Responsables en inventant une nouvelle politique de la ville »notamment pour les quartiers. Alain Carignon et la Société civile proposent alors de créer une meilleure mixité dans les quartiers en appliquant la règle de 33% de propriétaires, 33% de locataires et 33% de services. Alain CARIGNON et la société civile proposent donc un BIG BANG Grenoblois.

Je rappelle que le maire et les services s’installeront dans les quartiers.

Rétablir la valeur des biens

Le leader de la Société Civile enchaine ensuite sur le volet logement et la perte de la valeur des biens dans Grenoble. Nous serons « Responsables en permettant à tous ceux qui ont acquis un logement par la force de leur travail de retrouver la valeur de leur bien par la requalification de la ville et de ses quartiers ».

Rétablir la propreté, l’embellissement

« Responsables en rétablissant la propreté, l’embellissement, la beauté de la ville et de ses rues au diapason de ses montagnes ; Responsables en donnant sa chance à chacun, en traquant les potentialités dans tous les quartiers, en créant de la valeur humaine partout, tout le temps, avec tous »

Alain Carignon souhaite ainsi redonner à Grenoble toute son attractivité. Montrer que même dans les quartiers il est possible de retrouver de forts potentiels, aujourd’hui totalement délaissés.

Le Davos de l’intelligence artificielle

Là encore, Alain Carignon et la Société Civile retournent sur le terrain de prédilection de l’ancien maire : faire de Grenoble une ville attractive pour les entreprises !

Ensemble avec le collectif pour créer de la valeur à partager.

Il précise « responsables en braquant les projecteurs sur un Grenoble positif avec le “Davos de l’Intelligence artificielle” afin que notre université, notre recherche, nos Start Up se développent dans un environnement digne d’elles ».

Stopper la bétonisation, créer des espaces verts

Pour le leader de la Société Civile, il faut stopper la bétonisation de la ville et créer des nouveaux espaces verts afin de redonner du souffle et de l’oxygène aux grenoblois. Il se dit « Responsables en stoppant la bétonisation de la ville, rétablissant partout où c’est possible des parcs, des espaces verts, des arbres, afin que les grenoblois respirent à nouveau un air pur”

Alain Carignon finit par demander si les grenoblois sentent ce désir de changement qui monte de plus en plus dans la ville. Fort des propositions de la Société Civile, il termine sur cette phrase : « si vous le ressentez aussi intensément que moi autant dans votre tête que dans votre cœur, rendez cet avenir possible. Il dépend de vous. Seulement de vous. Grenoble mérite le meilleur. Donnez-lui le meilleur de vous-même. Grenoble gagnera grâce à vous”.

Et vous, sentez-vous monter ce désir de changement ? 

Pour le collectif : Romain BRANCHE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.