CONSEIL MUNICIPAL : PRÉSERVER LA MIXITÉ DU QUARTIER HOCHE

CONSEIL MUNICIPAL : PRÉSERVER LA MIXITÉ DU QUARTIER HOCHE

🟡 [Conseil Municipal] Préserver la mixité du Quartier Hoche.

« Monsieur le Maire,

Je regrette d’avoir à exprimer un désaccord aussi vif, aussi profond dans la période actuelle, mais je ne peux pas passer sous silence votre décision de préempter le siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie, place André Malraux, dont le nom ne figure même pas dans votre rendu acte. Vous le présentez comme, je cite, « l’acquisition d’un bien immobilier situé 1 place André Malraux »

Sur la forme, il s’agit d’un véritable déni de démocratie.
Voilà une décision urbanistique majeure qui est prise en toute opacité, entre vous et Madame Garnier qui préside l’établissement foncier.
Évidemment les élus Métropolitains votent, laissant les Maires décider dans leur commune.
À aucun moment, la question du devenir du quartier Hoche, déjà fragilisé, n’est abordée par quiconque. Vous pouvez décider tout seul et un simple rendu acte sur lequel nous ne pouvons même pas voter vous permet de prendre la décision.
Vraiment, à l’avenir, je pense que l’exercice du droit de préemption dans la commune devra être soumis au vote du Conseil Municipal, sinon à quoi il sert ?
Comment pouvez-vous consulter les Grenoblois pour choisir entre un poulailler collectif ou des nichoirs et ne rien leur demander quand il s’agit de décisions si importantes ?

Sur le fond de cette décision, on ne peut pas isoler l’acquisition de la Chambre de Commerce, du quartier voulu par Hubert Dubedout et Jean Verlhac.
À l’époque, déjà, avec René Michal, le Président de la Chambre de Commerce, nous avions obtenu son rééquilibrage en faisant l’effort d’installer le siège de la nouvelle Chambre de Commerce pour le valoriser avec un parking attenant.

Depuis lors, malheureusement, les municipalités ont fait le choix d’une densification intensive puisque 1 200 nouveaux logements ont été construits rue Hoche et à De Bonne, avec des problèmes de conflit d’usage nombreux rue Hoche, notamment avec les gymnases, parce que tout ceci a été mal pensé, avec une part très faible d’espaces verts et un parc Hoche réduit petit à petit par l’hôtel, puis les écoles qui avaient été oubliées dans les projets.

Aujourd’hui, poursuivant cette politique qui fait des dégâts, puisque la partie sociale du quartier Hoche est en grande difficulté, vous voulez stopper un projet privé d’acquisition de la CCI qui avait pour objet de réaliser une résidence pour personnes âgées sans démolir le bâtiment, et dans le centre de formation attenant, réaliser une maison médicale dont la ville a tant besoin puisqu’on connaît les problèmes d’installation des médecins.
Inutile d’insister, dans la période, sur l’importance d’une présence médicale de proximité dans Grenoble.
Inutile de rappeler qu’après la suppression du Foyer logement de Notre Dame, qui hébergeait 35 personnes âgées, il n’y a plus de logements pour personnes âgées au centre-ville.

En lieu et place de ce projet privé, vous décidez que la collectivité investisse 8 Millions d’€, seulement pour acquérir le bâtiment, ce qui implique de le démolir, si j’ai bien compris votre projet sur lequel vous ne vous êtes jamais expliqué publiquement.
Le bâtiment existant représente environ 40 000 tonnes de béton. Juste pour la démolition, cela représente au bas mot 3 000 rotations de poids lourds. Et la construction des milliers de m² du nouveau projet engendrera, environ 5 000 rotations de poids lourds, sans oublier les années de nuisances pour les riverains de tout le secteur.
Car pour que cette opération soit blanche pour les finances de la collectivité, il faut que le projet fasse environ 16 000 m2… alors que le projet privé fonctionne financièrement avec moins de la moitié de la surface, en conservant le gros de l’existant, donc réduisant d’autant le coût de construction.
L’ensemble du bilan carbone de cette opération est désastreux.
Aujourd’hui, encore plus qu’hier, c’est la réhabilitation plutôt que la démolition qu’il faut favoriser, si l’on veut un cercle vertueux dans la construction, en donnant une deuxième vie aux bâtiments.
Votre choix est incompréhensible.
Pour quoi faire ?
Semble-t-il pour densifier encore et ajouter des logements sociaux à Hoche.
Le bilan humain, écologique, urbanistique et financier de cette opération serait catastrophique.
Je suis atterré, qu’en pleine crise, au moment où tout doit être remis en cause, vous poursuiviez des opérations pareilles d’un autre temps.

En face, à la Bastille, vous avez laissé partir à des promoteurs pour, à peu près le même prix, un bâtiment universitaire à vendre qui aurait permis de conserver cette montagne magique de Grenoble à la disposition de tous les Grenoblois. Vous laissez réaliser sur cette montagne un vulgaire projet immobilier avec des logements privés qui va engendrer la montée des voitures à la Bastille, tandis qu’ici, au cœur de ce quartier, vous allez jeter 8 Millions d’€ par la fenêtre puis des millions d’€ de démolition afin de bétonner un peu plus le quartier et rendre la vie encore plus difficile.

Je regrette de le signaler aujourd’hui, mais dans votre système de fonctionnement il n’y a pas d’autre moment, il n’y a pas d’autre opportunité pour le faire, puisque jamais le Conseil Municipal ne sera appelé à débattre de décisions de cette importance et de ses conséquences.

Il est encore temps de changer votre fusil d’épaule.
Comme votre système m’interdit tout amendement sur vos décisions, je vous propose simplement de réfléchir à ce dossier, de renoncer à cette préemption et de consacrer ces sommes à une acquisition amiable des bâtiments de la Bastille aux promoteurs afin de sauver le caractère public de cette réserve naturelle qui doit appartenir aux Grenoblois.

Si la crise sanitaire actuelle nous donne une leçon, c’est bien celle de la modération, de la préservation des espaces naturels en particulier dans les villes, de l’utilisation judicieuse de l’argent public encore plus rare, de la nécessité de centres de santé de proximité et de penser aux personnes âgées dans la ville.
C’est pourquoi j’espère que vous accepterez de revoir votre position à la lumière de cette crise. »

#AlainCarignon #Grenoble #CMGrenoble

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.