ADRIEN PEREZ : PLUS JAMAIS ÇA !

ADRIEN PEREZ : PLUS JAMAIS ÇA !

Ce samedi, nous étions réunis autour de la famille d’Adrien Perez, sa maman, Patricia, son papa, Bruno et sa sœur, Marjorie, pour lui rendre hommage et apposer une plaque à l’endroit où il est tombé à Meylan.

Des membres du collectif de la société civile ont tenu à être présents aux côtés de la famille dans le deuil. Adrien a été victime, le 29 juillet 2018, de la violence gratuite qui paralyse Grenoble et son agglomération.

Notre objectif, à nous, collectif de la société civile avec Alain CARIGNON est de proposer aux Grenoblois de rétablir la sécurité, la sûreté pour tous, à tous moments. En effet, les auteurs de ce crime odieux ont été retrouvés peu après grâce aux caméras de vidéo protection mise en place par la ville de MEYLAN. 

Calogero l’a déjà exprimé à maintes reprises « plus jamais ça ». C’est au minimum notre ambition pour Grenoble avec l’installation de caméras de vidéo protection captant les numéros minéralogiques des voitures volées et d’un PC opérationnel 24h/24 et 7 jours/7

Par un ensemble de mesures déjà détaillées :

«  Renforcement de la police municipale, son armement, avec brigades canines et police montée pour les parcs et jardins,; mise à disposition par la ville de mini drones en cas de poursuites ;   

« Gratuité des transports collectifs pour les policiers nationaux, municipaux, CRS et militaires ;

«  Critère de tranquillité publique dans l’attribution des logements HLM ;  

« Convocation des parents, amendes et procédures d’expulsion pour toute personne condamnée pour trafic et logée par les bailleurs sociaux ; 

«  Sur la base du volontariat habilitation de tous les cadres et gardiens  des bailleurs afin qu’ils puissent dresser procès-verbal ;

«  Ouverture obligatoire des appartements lors des opérations de l’OPHLM pour la propreté et la salubrité et signalement aux services fiscaux de toute anomalie dans les trains de vie (présence de grosses cylindrées) 

« Suppression de tous les avantages tarifaires facultatifs dans les secteurs culturels, de transports, sportifs à tout grenoblois convaincu d’agression d’agents de la force publique, de sapeurs-pompiers, d’ambulance ou de dégradation volontaire de biens publics ou privés comme l’a mis en application le Maire de Voiron ; 

«  Sanction sans lesquelles il n’y a pas d’intégration des familles hébergées par la ville (chalets du Rondeau) dans le cas d’actes de délinquance 

«  Arrêt de la bétonisation de la ville premier foyer d’accroissement de la délinquance ; 

La re-qualification des quartiers par la règle des 3 tiers : un tiers HLM, un tiers propriétaires, un tiers activités en commençant par y installer le  Maire, les services municipaux et para-municipaux ; 

« Objectif quantifié de sortie de la pauvreté par l’intégration et le travail plutôt que poursuite de la ghettoïsation et de la communautarisation de la ville 

Grenoble est devenue la première ville de France de sa catégorie pour les agressions violentes et les vols à la tire pour 1000 habitants. Si elle rejoignait la moyenne , elle compterait 10 000 actes de délinquance de moins par an !

Nous nous engageons à revenir très rapidement  à la moyenne des grandes villes en matière de délinquance , puis dans la foulée faire de Grenoble une ville exemplaire en matière de sureté publique.

Pour le collectif : Romain BRANCHE

 

LA SÉCURITÉ POUR TOUS.

LA SÉCURITÉ POUR TOUS.

Devant ce constat d’échec de la politique sécuritaire d’Eric PIOLLE, relatée hier par le Dauphiné LIBÉRÉ, expliquant que les dealers organisaient une tombola comme pourraient le faire des honnêtes commerçants, nous rappelons que notre projet comporte un volet essentiel : un retour à la fermeté.

Nous voulons donner des moyens inédits à notre police municipale et aux forces de l’ordre. Comme, par exemple,  la mise en place d’une brigade spécifique d’étude des réseaux sociaux grenoblois, là où les trafics se forment.

Une politique  couplée à un armement des policiers municipaux et à la couverture de la ville en vidéo protection. La police montée viendra agrémenter et re-qualifier nos parcs et espaces verts.

L’objectif est de garantir à nos concitoyens une vie de qualité, à l’abris des violences et des trafics et préserver le bien vivre ensemble.

Pour le collectif : Romain BRANCHE.

EMEUTES : LE COLLECTIF PROPOSE DES MESURES

EMEUTES : LE COLLECTIF PROPOSE DES MESURES

Dans une vidéo Alain Carignon rappelle que la situation de Grenoble est grave . Deux jeunes sont morts encore s’ajoutant à la longue liste qui endeuille la ville.

Les quartiers explosent, la violence aussi.       Les voitures brûlent pénalisant ceux qui travaillent, souvent les plus modestes.

Le collectif de la société civile veut agir efficacement par les deux bouts : la répression de la délinquance par des mesures concrètes et le rétablissement d’une politique d’emploi, de diffusion de la culture, des valeurs , du sport , de l’éducation populaire afin de donner une perspective aux quartiers.

C’est ce que résume cette vidéo

 

Poyr le collectif : Romain BRANCHE