FAIRE L’UNION POUR LE SECOND TOUR LE 28 JUIN 2020.

FAIRE L’UNION POUR LE SECOND TOUR LE 28 JUIN 2020.

♻️ L’UNION POUR LE SECOND TOUR

Une élection municipale qui ne permettrait pas le débat et les échanges avec les citoyens serait un déni de démocratie favorisant les Maires, tel E. Piolle qui abuse des moyens de com’ sur fonds publics.

J’ai le sentiment que c’est le choix du gouvernement.

Mais, avec la légitimité donnée par les Grenoblois, j’appelle à l’union de tous ceux qui veulent construire une alternative à la candidature de l’extrême gauche.

➡️➡️ Face aux idéologies nous devons rassembler sur des solutions pour Grenoble et servir les Grenoblois.

Nous devons inventer ensemble, pour de vrai, afin d’offrir un avenir à Grenoble qui réponde aux questions graves qui attendent la ville après la crise ; sa forte dimension sociale, économique et d’emploi doit être anticipée vite.

E.CHALAS VEUT FAVORISER E. PIOLLE ⁉️

Je suis évidemment choqué de lire les premiers commentaires de la candidate Emilie Chalas qui semble préférer favoriser la réélection d’Eric Piolle, refusant le verdict des Grenoblois du premier tour qui l’ont placée loin derrière en 3ème position et lui ont largement refusé leur confiance dans sa propre circonscription de Députée. Elle s’est située dans la moyenne basse des résultats des candidats de son parti en France, ce qui ne lui confère aucune autorité pour émettre des diktats.

VOTER POUR LA LISTE D’OPPOSITION EN TÊTE

J’appelle donc avec encore plus de force tous les Grenoblois qui ont refusé leur vote à la municipalité Piolle au premier tour à se reporter au second sur la liste d’opposition placée en tête, la seule qui dispose des chances de l’emporter.

✅ Le seul vote utile.

Tout le reste sera perdu.

JE SOUHAITE ET DEMEURE DISPONIBLE POUR L’UNION

Avec le Collectif de la Société Civile, je demeure également disponible jusqu’au bout, sans exclusive à l’égard de personne, pour réaliser l’union sur la base des résultats du premier tour afin de respecter les Grenoblois tels qu’ils se sont exprimés le 15 mars.

Tout le reste n’est que posture, sauvegarde d’intérêts personnels et fait fi de l’avenir de Grenoble.

#AlainCarignon #Grenoble #Municipales2020 #VoteUtile

#RassemblementPourGagner #UnionGrenoble

CONSEIL MUNICIPAL : JE ME PORTE CONTRE LA CRÉATION D’UN CARREFOUR ENTRE L’AVENUE DE WASHINGTON ET L’AVENUE DES JEUX OLYMPIQUES.

CONSEIL MUNICIPAL : JE ME PORTE CONTRE LA CRÉATION D’UN CARREFOUR ENTRE L’AVENUE DE WASHINGTON ET L’AVENUE DES JEUX OLYMPIQUES.

[🔴 Conseil Municipal] Contre la création d’un carrefour Avenue de Washington / Avenue des Jeux Olympiques.

Au Conseil Municipal du 16 décembre 2019, j’avais demandé à Éric Piolle de suspendre le projet de création d’un carrefour au milieu de la trame verte, au croisement des avenues de Washington et des Jeux Olympiques.
La création d’un aspirateur à voitures dans ce secteur ne se justifie absolument pas. Outre une nouvelle destruction d’arbres, il aurait pour conséquence de sectionner aussi la piste cyclable et le chemin piétonnier créant un carrefour dangereux pour l’ensemble des utilisateurs, cyclistes piétons et automobilistes.
La création d’un carrefour bruyant et polluant serait subie par les riverains de la copropriété Poincarré et par l’opération HLM que vous conduisez à cet endroit, les futurs locataires étant installés en plein carrefour.
La mise en sens unique de l’avenue de Washington aurait aussi des conséquences négatives pour les habitants de la copropriété Poincarré les contraignant à passer par Teisseire pour aller avenue Jeanne d’Arc.
En résumé, le projet actuel, s’il était conduit, créerait un point noir dangereux en établissant un nouveau croisement des automobilistes et des cyclistes alors que jusque-là les trois voies (cyclistes, automobilistes et piétons) étaient séparées.

Yann Mongaburu, Vice-Président de la Métro en charge des déplacements et Conseiller Municipal, m’avait répondu que le projet allait faire l’objet d’une concertation préalable.
➡️ Il semblerait que cette promesse soit passée aux oubliettes…

#AlainCarignon #Grenoble #CMGrenoble #QuartierAbbaye

CONSEIL MUNICIPAL : CINQ MOIS DE RETARD POUR ERIC PIOLLE

CONSEIL MUNICIPAL : CINQ MOIS DE RETARD POUR ERIC PIOLLE

[🔴 Conseil Municipal] Éric Piolle fait voter une délibération avec 5 mois de retard…

Au Conseil Municipal du 16 décembre 2019, j’avais proposé un amendement à une délibération absurde sur les tarifs pratiqués sur les installations sportives pour les associations. J’avais mis en garde Éric Piolle sur cette délibération incongrue, notamment pour l’association sportive du lycée Argouges.

Au conseil du 18 mai 2020, Éric Piolle nous fait voter une délibération qui corrige la délibération du 16 décembre 2019, tel que je l’avais proposé alors dans mon amendement.

➡️ Quel gâchis et quelle inertie sur le dos des associations… ‼️

#AlainCarignon #Grenoble #CMGrenoble #LycéeArgouges

CONSEIL MUNICIPAL : ENTRETENIR LE PATRIMOINE CULTUREL ET RELIGIEUX

CONSEIL MUNICIPAL : ENTRETENIR LE PATRIMOINE CULTUREL ET RELIGIEUX

[🔴 Conseil Municipal] Entretenir le patrimoine culturel et religieux.

A l’heure où les lieux de cultes sont à nouveau ouverts au public, j’ai rappelé à Éric PIOLLE l’état catastrophique de certains édifices religieux à la charge de la Ville qui font partie intégrante du patrimoine culturel grenoblois : la Collégiale Saint André, l’église Saint-Louis et l’église Saint André.
Il en est de même pour l’ancien musée de peinture de la place de Verdun ainsi que le Musée de peinture que j’avais construit il y a 25 ans.

#AlainCarignon #Grenoble #CMGrenoble #PatrimoineGrenoble

CONSEIL MUNICIPAL : NON AUX TRAVAUX PHARAONIQUE D’ÉRIC PIOLLE.

CONSEIL MUNICIPAL : NON AUX TRAVAUX PHARAONIQUE D’ÉRIC PIOLLE.

🟥 [ Conseil Municipal] Première tranche des travaux pharaoniques de l’Hôtel de Ville.

➡️ J’ai déposé un amendement pour m’opposer aux travaux très importants engagés pour l’Hôtel de Ville

Le Conseil Municipal décide de mutualiser la salle du Conseil de la Métro pour ses séances et de renoncer à la remise en état de la salle du Conseil afin de disposer des crédits pour les affecter à des investissements d’intérêt général urgents tels le jardin de la presqu’ile ou la piscine Vaucanson.
Le Conseil Municipal décide de renoncer à affecter les 2,7 millions de la première tranche de travaux qui l’engage pour une décennie, sans connaître le coût total qui s’élèvera à plusieurs millions d’Euros dont la ville ne dispose pas.
Compte tenu de la situation financière de la ville, des besoins urgents d’intérêt général en attente, auxquels la municipalité ne peut pas faire face, de la nouvelle donne concernant le télétravail, la liberté de choix des salariés, les tiers lieux à proximité des domiciles afin de limiter les déplacements, du relatif petit nombre de salariés qui travaillent à l’hôtel de ville, de la nécessité de requalifier les quartiers par la mixité d’usage que permet l’installation de tiers lieux de travail dans les locaux vides ;

➡️➡️➡️ Le Conseil Municipal décide de libérer ce bâtiment et de le proposer dans un appel d’offres international ouvert sur la base d’un projet défini par la municipalité, afin de dégager de nouvelles recettes qui permettent d’adapter la ville à la nouvelle donne avec ses impératifs de proximité, de modestie dans la dépense publique, de service public et de bien commun.

#AlainCarignon #Grenoble #CMGrenoble #DépensePublique

CONSEIL MUNICIPAL : LE MONDE D’APRÈS UN DEVOIR DE VÉRITÉ.

CONSEIL MUNICIPAL : LE MONDE D’APRÈS UN DEVOIR DE VÉRITÉ.

[🔴 Conseil Municipal] Le devoir de vérité du Monde d’après…

➡️ Ma question orale au Conseil Municipal de ce lundi :

Si l’on ne peut pas encore tirer tous les enseignements de la crise que nous traversons, il en est un qui est incontestable, c’est un devoir de vérité.
Cette épreuve personnelle et collective nous impose d’inventer pour de vrai sur la base de cette vérité et non pas prétendre refonder avec nos certitudes d’hier.

Ainsi, un collectif important d’Unions de Quartiers, d’union commerciales, « Grenoble à Cœur », a publié un document qui ouvre le débat sur le monde d’après la crise au sujet des nuisances et de la pollution.
Alors que la municipalité prend des mesures, en urgence, dans la totale continuité du monde d’avant, il me paraît indispensable que le Conseil Municipal et les Grenoblois se prononcent sur la base d’un diagnostic commun.
En effet les objectifs fixés par le plan de circulation de fermeture de Grenoble à la voiture avaient pour but principal de réduire les nuisances et la pollution.
Selon ce collectif, la situation ne se serait pas améliorée pour le polluant le plus nocif, les particules fines. Les reports de circulation et les embouteillages accrus auraient poussé les émissions à la hausse sur de nombreux axes du cœur de ville et de la périphérie.
Ces citoyens grenoblois tirent de la période de confinement des conclusions opposées à celles que vous diffusez dans les médias, sur le site de la ville. Pour ces associations leurs analyses sont confirmées par les deux mois qui viennent de s’écouler.
Ils rappellent que parmi les polluants de l’air qui fragilisent les voies respiratoires (PM, NO2, pollen, etc) les particules fines portent le plus atteinte à la santé favorisant le cancer, les problèmes cardiovasculaires, les accidents vasculaires cérébraux, le NO2 étant irritant pour les voies respiratoires.
Or selon eux, à partir des observations d’Atmo, l’arrêt du trafic avec le confinement a eu peu ou pas d’effet sur la pollution la plus nocive pour la santé, les PM. Car elles sont émises à 70% en Rhône-Alpes par le secteur résidentiel, avec pour source quasi exclusive le chauffage au bois. Le diesel par exemple ne représentant à lui seul que 7% de ces émissions.
Localement à Grenoble, la station de fond d’Atmo à la Villeneuve montre très clairement que les forts niveaux de PM2,5 correspondent à la saison de chauffage. Les niveaux sont bien plus faibles hors cette période, alors qu’ils résultent du cumul des émissions de l’agriculture, de l’industrie, du tertiaire et des transports.
Le collectif précise qu’un feu de cheminée émet pendant 9h autant de particules que le parcours sur 1 km de 18 000 automobiles (2 700 pour un poêle certifié EPA). Il pose des questions sur les effets sur la pollution des choix de combustibles (bois, charbon) par la compagnie de chauffage.
Les mesures que vous avez prises dans l’urgence, même avec une réduction du trafic automobile, vont évidemment aggraver le temps perdu dans les bouchons : nous sommes déjà passés, sous votre mandat, de la 10ème à la 4ème ville pour les embouteillages. Il serait bon d’en établir les conséquences sur la pollution, la santé, l’économie, l’emploi et l’attractivité de notre territoire.
On le sait, une dégradation de la situation économique engendre elle aussi des décès prématurés et les modèles existent qui permettent de le mesurer. Or dans les termes du débat actuel on ne les connaît pas.
La question se pose de savoir si ces nouvelles mesures permettent de réduire significativement les particules fines les plus nocives pour la santé.
Par cette question et avec la lettre ouverte adressée par le collectif, je souhaite que le Conseil Municipal engage un débat serein, sur des bases scientifiques établies afin que les politiques mises en œuvre atteignent l’objectif que nous partageons tous, la protection de la santé de nos concitoyens.
Selon les données établies par ce collectif, les mesures prises par votre municipalité n’ont pas amélioré cette protection.
➡️➡️➡️ Pouvez-vous livrer au Conseil Municipal toutes les informations qui permettent aux Grenoblois d’en juger en connaissance de cause et d’effets ?

#AlainCarignon #Grenoble #CMGrenoble #StopPollution

CONSEIL MUNICIPAL : SOUTENIR LA PAPOTHÈQUE.

CONSEIL MUNICIPAL : SOUTENIR LA PAPOTHÈQUE.

🔴 [Conseil Municipal] Urgence de soutenir la Papothèque.

Rejet de mon amendement par la Majorité Municipale d’Éric Piolle :

Compte tenu de l’action très importante qui a été conduite par les bénévoles de la Papothèque pendant la période de confinement, association située au cœur du Lys Rouge et à proximité de Mistral ;

Les bénévoles ont servi ou livré des repas à 152 personnes et suivi, à leurs frais (déplacements, téléphones, etc…), environ 300 personnes (courses, accompagnement, assistances diverses…) pendant la période, handicapés, personnes âgées, mères seules et 4 étudiants ;

Le Conseil Municipal attribue une subvention de 7 000 € à l’association pour lui permettre de stopper la procédure en paiement de retards de loyers engagée contre elle par Eric Piolle, Président, et le Conseil d’administration d’Actis, l’audience étant fixée au 30 juillet prochain.

#AlainCarignon #Grenoble #CMGrenoble La Papotheque

CONSEIL MUNICIPAL : SOUTENIR LES ARTISANS TAXI UNE MAUVAISE CHOSES SELON ÉRIC PIOLLE.

CONSEIL MUNICIPAL : SOUTENIR LES ARTISANS TAXI UNE MAUVAISE CHOSES SELON ÉRIC PIOLLE.

🔴 [Conseil Municipal] Demande de soutenir les 107 artisans taxis de Grenoble.

➡️ Mon amendement proposé au Conseil Municipal de lundi, rejeté par la Majorité Municipale d’Éric Piolle :

Alors que des exonérations de droits de voirie, d’enseigne sont consentis aux commerces, les artisans taxis n’ont reçu aucun soutien municipal dans la période où ils ont aussi rendu un service public en étant présents sur le terrain, assurant la continuité des déplacements, en particulier le transport du personnel soignant dans les multiples établissements médicaux du bassin grenoblois, et ce 7j/7 et 24h/24.
Ils ont subi une chute de leur activité de près de 90%.

En conséquence, par cet amendement qui vise à reconnaître le travail effectué par eux, le Conseil Municipal décide :
➡️ D’exonérer les droits de stationnement du second semestre 2020 d’un montant de 75,20 € aux 107 artisans taxis grenoblois.

#AlainCarignon #CMGrenoble #Déconfinement #TaxisGrenoblois #Grenoble

CONSEIL MUNICIPAL : RÉOUVRIR LES DÉCHÈTERIES RAPIDEMENT.

CONSEIL MUNICIPAL : RÉOUVRIR LES DÉCHÈTERIES RAPIDEMENT.

🔴 [Conseil Municipal] Demande de réouverture des déchèteries grenobloises.

Mon amendement au Conseil Municipal de lundi rejeté par la majorité d’Éric Piolle :

Les particuliers comme les commerçants et artisans grenoblois sont pénalisés par la prolongation de la fermeture des déchèteries à Grenoble. Il faut s’inscrire dans une autre commune de l’agglomération pour déposer ses déchets. Une contrainte supplémentaire et des déplacements qui pourraient être évités.
14 communes de l’agglomération ont ouvert leur déchetterie, mais pas Grenoble qui n’en a ouvert aucune à la date de dépôt de cet amendement.

Outre les inconvénients pour les personnes concernées, le préjudice est grand pour la ville aussi : cette absence de déchèterie est un facteur d’aggravation de la saleté de la ville puisque les encombrants sont déposés dans les rues et souillent l’espace public.

Dans ce dossier aussi, comme pour les drive-tests et le reste, la municipalité est en retard.

Par cet amendement, le Conseil Municipal décide :

L’ouverture immédiate des déchèteries de la ville selon les mêmes modalités que les autres communes de l’agglomération.

#AlainCarignon #Grenoble #CMGrenoble #Déconfinement