BURKINI : L’IRRESPONSABILITÉ COUPABLE D’ERIC PIOLLE

BURKINI : L’IRRESPONSABILITÉ COUPABLE D’ERIC PIOLLE

Le 22 mai 2019

 

Alain Carignon dénonce le comportement d’Eric Piolle dans la gestion de l’affaire des burkinis dans les piscines municipales de Grenoble.

Cinq jours après l’intrusion d’un groupe de femmes intégristes imposant le burkini dans les piscines municipales, après avoir enjoint aux maitres-nageurs de ne pas faire respecter le règlement d’hygiène, le Maire de Grenoble réagit en mettant dos à dos les tenants d’un islamisme radical et ceux qui le combattent. Il annonce vouloir «un dialogue serein, en bonne intelligence » avec la porte-parole de cette opération qui a publié des posts révoltants sur les attentats de Charlie Hebdo.

Cette confusion des principes démontre que le dérèglement municipal est à son comble.

Je condamne cette irresponsabilité coupable dont la raison cachée est un clientélisme exacerbé qui détruit Grenoble. J’appelle tous les républicains attachés à la laïcité, aux valeurs communes de la République à construire une ville au destin collectif, sur la base de règles communes qui s’appliquent à chacun quelle que soit son origine ou sa religion. Ces graves débordements démontrent l’urgence de ce nouveau départ.

BURKINI : ÉRIC PIOLLE DOIT STOPPER SES DÉRIVES.

BURKINI : ÉRIC PIOLLE DOIT STOPPER SES DÉRIVES.

Communiqué de presse d’Alain Carignon

Le 20 mai 2019

Burkini : Éric Piolle doit stopper ses dérives

 

Alain Carignon réagit à l’acceptation par Éric Piolle du burkini dans les piscines municipales de Grenoble.

La provocation organisée par des tenants de l’islamisme intégriste constitue une dérive supplémentaire, qui dégrade encore le vivre ensemble à Grenoble. Il n’y a évidemment aucune discrimination à faire respecter un règlement d’hygiène, qui s’applique à tous quel que soit son sexe et sa religion. La technique du morcellement de la société, que favorise systématiquement la municipalité en soutenant toutes les revendications individuelles afin de satisfaire des clientèles, exacerbe les tensions, élimine tout sentiment d’appartenance et de destin collectif. Elle produit ce Grenoble sous tension, que les Grenoblois vivent au quotidien.

Mais en dépassant les bornes républicaines, tolérant ces excès et pratiquant ce clientélisme dangereux, Eric Piolle ne rend service à personne : ni aux musulmans, ainsi instrumentalisés, ni aux femmes d’ici et d’ailleurs qui luttent pour leur liberté, ni à la ville qui voit son image nationale encore dégradée alors qu’elle est en danger en matière d’attractivité. Il doit stopper vite ces dérives, revenir à la raison afin de ne pas laisser une ville à la dérive et dans l’affrontement à la fin de son mandat.

 

FORUM CITOYEN PLACE DE GORDES

FORUM CITOYEN PLACE DE GORDES

C’est sur la pittoresque place de Gordes que notre forum itinérant a posé ses valises samedi dernier. La météo clémente nous a permis de vous rencontrer et d’échanger ensemble sur les problématiques de la ville ainsi que sur vos idées pour construire notre projet.

Alain CARIGNON à donné des messages forts comme « la ville se reconstruira seulement avec vous » ou encore « notre projet c’est le projet des grenoblois, c’est l’héritage que nous voulons laisser au générations futures, qui se joue maintenant. »

Au delà des luttes partisanes et politiques, la société civile avec Alain CARIGNON, ne travaille pas contre le maire actuel, mais bien uniquement pour les Grenoblois.

Les prochains rendez vous sont les suivants :

Le 3 juin débat CITELEC sur les mobilités entre Alain CARIGNON, Éric PIOLLE, Émilie CHALAS.

Le 15 juin Rencontre en porte à porte quartier de Vigny Musset

Le 22 juin Forum Citoyen Place St Bruno.

Chers Grenoblois, A bientôt dans nos manifestations pour échanger sur notre projet pour Grenoble

Pour le collectif : Romain BRANCHE.

LE COLLECTIF DE LA SOCIÉTÉ CIVILE AVEC ALAIN CARIGNON VOUS DONNE RENDEZ-VOUS SAMEDI 18 MAI PLACE DE GORDES.

LE COLLECTIF DE LA SOCIÉTÉ CIVILE AVEC ALAIN CARIGNON VOUS DONNE RENDEZ-VOUS SAMEDI 18 MAI PLACE DE GORDES.


Avec le collectif de la société civile pour l’alternance, je vous donne rendez-vous samedi 18 Mai à partir de 15 h  place de Gordes pour notre Forum pour l’alternance.

Nous serions très heureux de votre présence à un moment ou l’autre de l’après-midi afin d’échanger sur notre projet et vos préoccupations .

 

A Samedi j’espère, 

amicalement

Alain CARIGNON. 

SUCCÈS POUR L’OPERATION PORTE-À-PORTE.

SUCCÈS POUR L’OPERATION PORTE-À-PORTE.

Avec #Alain #Carignon et le groupe Société Civile dans le quartier des Eaux Claires ce samedi matin à la rencontrer des habitants.

Les attentes sont nombreuses, cela nous permet à chaque fois d’enrichir le programme.

Merci pour votre accueil.

Prochain rdv le 18 mai lors du Forum place de Gordes à Grenoble de 15 à 17 heures on vous attend nombreux.

Pour le collectif : Romain BRANCHE.

OPÉRATION PORTE-À-PORTE QUARTIER DES EAUX CLAIRES.

OPÉRATION PORTE-À-PORTE QUARTIER DES EAUX CLAIRES.

Ce samedi à 10h, le collectif de la société civile avec Alain CARIGNON, viendra à votre rencontre dans le quartier des Eaux Claires.

Ce sera pour vous, chers habitants, l’occasion d’échanger sur les problématiques rencontrées et d’exprimer votre opinion. Nous pourrons continuer d’enrichir le programmes grâce à vos propositions.

Nous sommes impatients de vous rencontrer.


Pour le collectif : Romain BRANCHE.

ADRIEN PEREZ : PLUS JAMAIS ÇA !

ADRIEN PEREZ : PLUS JAMAIS ÇA !

Ce samedi, nous étions réunis autour de la famille d’Adrien Perez, sa maman, Patricia, son papa, Bruno et sa sœur, Marjorie, pour lui rendre hommage et apposer une plaque à l’endroit où il est tombé à Meylan.

Des membres du collectif de la société civile ont tenu à être présents aux côtés de la famille dans le deuil. Adrien a été victime, le 29 juillet 2018, de la violence gratuite qui paralyse Grenoble et son agglomération.

Notre objectif, à nous, collectif de la société civile avec Alain CARIGNON est de proposer aux Grenoblois de rétablir la sécurité, la sûreté pour tous, à tous moments. En effet, les auteurs de ce crime odieux ont été retrouvés peu après grâce aux caméras de vidéo protection mise en place par la ville de MEYLAN. 

Calogero l’a déjà exprimé à maintes reprises « plus jamais ça ». C’est au minimum notre ambition pour Grenoble avec l’installation de caméras de vidéo protection captant les numéros minéralogiques des voitures volées et d’un PC opérationnel 24h/24 et 7 jours/7

Par un ensemble de mesures déjà détaillées :

«  Renforcement de la police municipale, son armement, avec brigades canines et police montée pour les parcs et jardins,; mise à disposition par la ville de mini drones en cas de poursuites ;   

« Gratuité des transports collectifs pour les policiers nationaux, municipaux, CRS et militaires ;

«  Critère de tranquillité publique dans l’attribution des logements HLM ;  

« Convocation des parents, amendes et procédures d’expulsion pour toute personne condamnée pour trafic et logée par les bailleurs sociaux ; 

«  Sur la base du volontariat habilitation de tous les cadres et gardiens  des bailleurs afin qu’ils puissent dresser procès-verbal ;

«  Ouverture obligatoire des appartements lors des opérations de l’OPHLM pour la propreté et la salubrité et signalement aux services fiscaux de toute anomalie dans les trains de vie (présence de grosses cylindrées) 

« Suppression de tous les avantages tarifaires facultatifs dans les secteurs culturels, de transports, sportifs à tout grenoblois convaincu d’agression d’agents de la force publique, de sapeurs-pompiers, d’ambulance ou de dégradation volontaire de biens publics ou privés comme l’a mis en application le Maire de Voiron ; 

«  Sanction sans lesquelles il n’y a pas d’intégration des familles hébergées par la ville (chalets du Rondeau) dans le cas d’actes de délinquance 

«  Arrêt de la bétonisation de la ville premier foyer d’accroissement de la délinquance ; 

La re-qualification des quartiers par la règle des 3 tiers : un tiers HLM, un tiers propriétaires, un tiers activités en commençant par y installer le  Maire, les services municipaux et para-municipaux ; 

« Objectif quantifié de sortie de la pauvreté par l’intégration et le travail plutôt que poursuite de la ghettoïsation et de la communautarisation de la ville 

Grenoble est devenue la première ville de France de sa catégorie pour les agressions violentes et les vols à la tire pour 1000 habitants. Si elle rejoignait la moyenne , elle compterait 10 000 actes de délinquance de moins par an !

Nous nous engageons à revenir très rapidement  à la moyenne des grandes villes en matière de délinquance , puis dans la foulée faire de Grenoble une ville exemplaire en matière de sureté publique.

Pour le collectif : Romain BRANCHE